BluesChroniquesCulturePolitiqueSociété

Mohamed Charfi n’est plus, un grand homme nous quitte.

C’est avec un cœur meurtri et blessé que je viens d’apprendre la mauvaise nouvelle du décès de Si Mohamed Charfi.

Un grand homme, universitaire et homme politique et surtout une grande personne aux qualités humaines incomparables.

Président de la Ligue tunisienne des droits de l’homme de 1981 à 1989 et doyen et ministre de l’éducation et des sciences de 1989 à 1994, il reste humble et fidèle à ses principes et ses valeurs. il a su dire non a ceux qui voulaient faire de lui le bouc émissaire de la faillite d’un système éducatif abrutissant.

Une grande œuvre littéraire fut aussi la sienne, Il nous a gratifié avec son livre culte ‘Islam et libertés , Le malentendu historique’

Adieu Feu Mohamed Charfi, un grand homme que vous étiez et une grande figure que vous resterez.

Paix à ton âme.

Mes sincères condoléances à Leila et Fatma.

22 réflexions au sujet de « Mohamed Charfi n’est plus, un grand homme nous quitte. »

  1. J’ai pourtant étét très sobre, j’ai évité d’écrire je prèfère prier pour ses victimes mortes et ses victimes encore vivantes mais ignorantes .

    Quand à ce qui est de le lyncher, il n’a jamais rien entendu quand il était vivant alors je ne vois pas ce qu’il pourait entendre maintenant . Il ne s’agit donc pas de le lyncher mais juste d’apporter un opinion différente sur le personnage . C’est pourtant bien ce qui se passe pour les autres personnalités mortes, je ne vois pas pour qu’elles raisons il aurait un régime de faveur . Vous ne vous gênez pas quand il s’agit de commenter sur la mort d’autres personnalités, alors laissez les gens faire de même . Quand à ce qui est de définir les commentateurs qui ont un avis divergent du vôtre comme des lâches, je vous laisse avec votre appréciation de la lâcheté .En ce qui me concerne j’en ai une tout autre définition .
    C’est un homme publique et non un inconnu .Je pense qu’a ce rythme là , vous direz la même chose de la disparition de ba .

  2. cette page est un adieu à Mohamed Charfi et non une discussion à propos de ses idées. Si tu n’es pas d’accord avec, discutes en ailleurs.

  3. Mohamed charfi rabbi yarhmou. Tout le monde va mourir un jour ou un autre. Charfi est un pilier de la gauche Tunisienne, c’est pour ca que des gens comme Massir l’aimaient trops. Mais pour un grand homme de la Tunisie, je n’y adhere pas. Il a pousse les choses jusqu’aux extremes a l’epoques dans les persecutions du soit disant Islamisme, et surtout avec la politique de dessechement de ressources. Et c’est vrai Charfi s’est barre en France parce qu’il n’a pas voulu faire face a ces reformes de l’enseignement. Contrairement a la version racontee dans le poste. On est en train d’assumer tout ca maintenant. A part, bien entendu d’autres magouilles qui concernait l’alliance diabolique entre Ben Ali et les gauchistes.

  4. Primo, pour rappel et à juste titre, il s’agit ici de rendre hommage à un homme qui a marqué la politique tunisienne et non de debattre sur ce qu’il a fait et ce qu’il aurait du faire. je trouve que nous tunisiens, nous avos la critique un peu trop facile et je ne suis pas sur que les mêmes personnes qui critiquent auraient fait mieux à sa place… quoi qu’il en soit c’est un homme qui a eu le courage de defendre ses idées jusqu’au bout et à sa manière… je doute fort que tous ceux qui le critiquent sur ce blog ou ailleurs soient prêts à faire de la prison pour défendre des idées, des principes ou des convictions.

    Par ailleurs, mis à part le fait que c’était un homme très courageux, et indépendamment de ses convictions politiques, il ne faut pas oublier que c’était l’un des meilleurs, sinon le meilleur professeur de droit que la Tunisie n’ait jamais eu… et je doute fort que les personnes qui le critiquent sur ce blog aient ne serait ce que 10% de son niveau intellectuel et de sa culture générale.

    Cela étant, qu’il yait des propos injurieux a son égard, me choque, mais ne m’etonne pas. qui est en train de dire du mal de lui finalement?? des extremistes integristes et ultra conservateurs pour lesquels je n’ai que très peu de respect… pour ne pas dire pas du tout ! des gens que Mohamed Charfi allah yar7mou a combattu de son vivant en raison de leur mentalité retrograde. Quand on est un homme publique, un homme politique, on ne se fait pas que des amis et c’est tout à fait normal. mais un minumum de respect pour le defunt, c’est pas sorcier quand même….

  5. @gatuzzo : Il n’y a pas eu de propos injurieux contrairement à ce que tu affirmes , c’est juste que l’on voulait aussi se rappeler à ses victimes et non pas uniquement comme vous le faites à sa mémoire .

    Tiens j’ai retrouvé ça sur le net  » Entré au gouvernement pour une mission éducative, il la mena avec le talent et l’efficacité qu’il faut bien lui reconnaître, mais avec une telle suite dans les idées et un tel souci d’homme d’ordre qu’aujourd’hui même il n’a aucun regret de ce qu’il advint alors : une grave répression de la jeunesse estudiantine et lycéenne dont il assume la coresponsabilité. On attendait de lui des remords, mais arrache-t-on la moindre compassion posthume à un des profils de l’appareil d’État ? Comprenne qui voudra…  »

    Je pense que ceux que tu appeles intégristes extrêmistes ce sont les étudiants qui reçurent les coups de bâtons .

    Mais tu as raison sur la fin on lui doit un minimum de respect en tant qu’homme politique et publique puisque c’est n’est pas nous qui avons reçu les coups de bâtons durant ces années noires, je parle pour moi bien évidemment .

    Je voudrais bien voir qu’elle sera votre réaction lorsque sa sérénissime excellence ba voudra bien disparaître (j’espère qu’il ne me tiendra pas rigeur d’avoir osé évoquer une telle possibilité qui est presque un sacrilège de nos jours) . Tu feras quoi gatuzzo si tu vois des mecs manifester leur joies ? Tu leur diras quoi ?

    Personnellement j’ai autre chose à faire que de m’intéresser à de telles festivités morbides mais je ne pourrais jamais blâmer celui qui a pu souffrir de son vivant et qui manifestera son soulagement le jour de sa disparition .
    Encore une fois j’espère qu’il me pardonnera ce blasphème . Comment ais-je pu oser ?

    Tiens j’ai aussi appris que ba s’était tenu à son chevet et qu’il avait envoyer ses condoléances . C’est bizarre pour uen personnalité de l’opposition d’avoir reçu autant d’égards de sa sérénissime excellence .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.