16 septembre 1982 – Près de 5000 Morts

arabe, Chroniques, Coup de Gueule, droits de l'homme, israël, Maghreb, Me, Myself & I, palestine, Politique, religion 4 Comments »

Vingt-sept ans déjà, entre le 16 septembre 1982 et le 16 septembre 2009 vingt-sept ans sont passés et la mémoire de ce massacre engendre la même peine et la même frustration.

Pour que ces martyrs ne soient pas oubliés et pour que ce crime ne reste pas impuni, chacun de nous doit absolument remémorer et commémorer cette date qui est restée marquée dans la mémoire d’un enfant qui revoit encore les images de ces tas de cadavres et ces corps déchiquetés et entassés.

Toutes ces images indélébiles du carnage de Sabra et Chatila me reviennent à l’esprit et un cri de rage et de haine restera à tout jamais retenu face a cette injustice.

Pour tous ceux qui s’en rappellent et tous ceux qui doivent s’en rappeler, voici un chef d’œuvre de Ness El Ghiwane, Sabra we Chatila

يا عالم فيك القتلة جائزة

ياعالم فيك الحقرة فائزة

ألمحو دموع الصبيان دايزة

فيك يتعلمو الحزانة

في الريوس اليتامة

بلا موس و بلا ماء

شلة كلاب يا عالم

يا عالم فيك القتلة جائزة

—-*****—-

الدنيا سكتت, الأعداء دارت ما بغات

الدنيا سكتت, صهيون دارت ما بغات

صبرة و شاتيلا, المجزرة الكبيرة

و أطفالك تذبحت, شيوخ و عيالات

La mort n’est pas le monopole de Gaza

Blogzone, Chroniques, Me, Myself & I, Société, Tunisie 17 Comments »

accident-de-la-route-alcool

Plus meurtrier que l’armée de Tsahal, plus destructeur que le tremblement de terre de Bam en Iran, plus virulent que la peste ou le choléra  et plus imprévisible que la chance, pensez un peu à alcool sans self-control.

Oui ce sont des pensées morbides, des idées noires ou des conseils de maman protectrice, mais c’est une vérité incontestable et une réalité indéniable.

Des milliers de morts sont à prévoir ce soir dans le monde, cela ne vous fait rien ?

Les routes se transforment en un genre de ligne verte, un portail ouvert sur la mort.

Un appel à la modération, un rappel de la nécessité de penser a ceux qu’on aime et ceux qui nous aiment.

La mort n’arrive pas qu’aux autres, même si vous n’allez pas abuser, vous allez vous retrouver avec ceux qui en abuseront, alors vigilance et encore vigilance.

Liberté, paix, santé, amour et sérénité, telles sont mes vœux pour toute l’humanité.

Georges Adda à rendu l’âme, toute une mémoire s’en va

Blues, droits de l'homme, liberté d'expression, Politique, Société, Tunisie 10 Comments »

A peine le jeûne rompu, la nouvelle m’abat de plein fouet, Georges Adda venait tout juste de nous quitter. Une figure pas très commune et pas très familière pour certains d’entre vous certes, mais un grand nom dans l’histoire de ce pays.

Il venait à peine de célébrer son 92ème anniversaire, Georges Adda, naquit à Tunis le 22 septembre 1916.

C’est à l’âge de 18 ans qu’il commença de mettre en œuvre son engagement en adhérant au Parti Communiste. Nonobstant les plusieurs arrestations, Il continua son combat et sa militance clandestine avant d’être placé en résidence surveillée en 1940. Il rejoint l’Algérie en 1943. Son engagement avec le parti communiste et la jeunesse destourienne lui couta son éloignement jusqu’à la veille de l’indépendance.

Symbole de la lutte ouvrière et syndicale, Georges Adda incarne aussi l’image de la résistance juive tunisienne. Il est aussi connu pour sa position antisioniste et son adhésion à la cause palestinienne.

« Je viens de loin. Les Berbères, mes ancêtres, ont connu les Phéniciens, les Romains, les Vandales, les Arabes, les Normands, les Turcs et les Français qui ont successivement occupé mon pays… Ainsi, la Tunisie est mon pays, et le peuple tunisien est mon peuple.. Toutes les femmes et tous les hommes qui subissent les injustices politiques et sociales sont mes sœurs et frères. Pour la libération de mon pays, j’ai connu prisons, camps de concentration et déportation des colonialistes français. Aujourd’hui, je me dois d’apporter mon soutien au peuple palestinien martyr »

Adieu Goerges Adda. Tu nous manques déjà.

Beit Ha’Haym, Bourjel, Borgel et montplaisir!!

Blogzone, Culture, Découvertes, Photo, Société 8 Comments »

En début de semaine j’avais lancé un Photo Quizz concernant une image prise au début du siècle à Tunis.
Certains d’entre vous avaient deviné que l’image parlait d’un cimetière pour les tunisiens de confession juive. Mais de quel cimetière juif s’agit-il ?
Eh bien il s’agit du cimetière israélite de Borgel. Un cimetière situé a la fin de l’avenue Khair-Eddine Pacha du coté de la Gambetta.
Un quartier qu’on appelle aujourd’hui ‘Montplaisir’.
Le cimetière tire son nom du Rabbin ‘Rabbi Elie Borgel’ (Bourgel), grand Rabbin de Tunis décédé en décembre 1898. Le cimetière portait le nom de ‘Beit Ha’Haym’ qui veut dire ‘La maison des vivants’.
Le cimetière regroupe plus de 20 000 tombes. La majorité des tombes et sépultures proviennent de l’ancien cimetière israélite de Tunis situé au passage (jardin Habib Thameur).
Une partie du cimetière a aussi été dédiée au cimetière Chrétien après le déplacement du cimetière chrétien du belvédère Tunis situé à Bab el Khadhra .

Le terrain sur lequel ce cimetière Israélite de Tunis a été établi appartient à la communauté juive de Tunisie.
Parmi les grands noms qui reposent dans ce cimetière on trouve : Hbiba M’sika et Cheikh el Efrit.
Je pourrai être lynché et critiqué pour ce choix de publier cette note en ce 18 Mai 2008 qui correspond au 60éme anniversaire de la proclamation officielle de l’état d’Israël. J’aimerai bien préciser que ce choix était fait en connaissance de cause. Et c’est aussi pour appeler certains esprits obtus et quelques personnes bornées et tordues a éviter les amalgames entre Juifs tunisiens et sionistes.

Vue aérienne du cimetière de Borgel

Prières sur les morts au Borgel

 

Tombe du Rebbi Elie Hai Borgel

 

Tombe du Rebbi Hai Taieb

Sépulture de Habiba Msika

 

 

Femmes Juives à la sortie du cimetière

 

Monument des morts dressé au milieu du cimetière

 

Sépulture de Jasmin Bismuth

 

La khomsa est toujours présente pour chasser le mauvais oeil

 

Le cimetière du Borgel qui est désormais un endroit qui nécessite un peu d’entretien.

Malgré les efforts de l’AICJT, beaucoup reste à faire.

 

 

Une bougie, un mot, un poème, un cri ou même le silence. Tous ensemble.

Blogzone, Blues, Coup de Gueule 5 Comments »

 

le-feu-de-la-paix.jpg

You can blow out a candle
But you can’t blow out a fire
Once the flames begin to catch
The wind will blow it higher

Tu peux éteindre une bougie
Mais tu ne pourras pas éteindre le feu
Quand la flamme commence à prendre
Le vent la soulèvera

بإمكانك إطفاء شمعة
ولكن لن تقدر على إطفاء حريق
لما تبتدئ النار في اللهيب
سوف تزيد الرياح في قوتها


Israël à allumé le feu dans les cœurs de millions d’arabes, de musulmans et de sensibles, Alors allumons un milliard de bougies pour la paix !
Levez le siège de Gaza, levons le siège de Gaza, que chacun de nous allume une bougie et passe le message aux autres.
Ecrivez un mot, un poème, un cri ou même une note blanche.

Unissons nous!

dhlam.jpg

 

 

 

La version anglaise est tirée de la chanson : Biko par Peter Gabriel

WP Theme & Icons by N.Design Studio
Entries RSS Comments RSS Connexion

Switch to our mobile site