Relay: Lettre ouverte à Boris Boillon, ambassadeur de France en Tunisie.

Blogzone, Chroniques, droits de l'homme, economie, Finances, France, international, liberté d'expression, Politique, Tribune libre, Tunisie, Voyage 7 Comments »

Nicolas Sarkozy et Boris Boillon,  Le diable et son associé

Nicolas Sarkozy et Boris Boillon, Le diable et son associé

A son excellence, L’ambassadeur de France en Tunisie, Mr Boris Boillon,

Monsieur, si nous nous permettons de vous écrire ainsi aujourd’hui, c’est à la suite de votre première intervention à Tunis, intervention où vous vous êtes adressé au peuple tunisien par l’intermédiaire de ses journalistes.

Nous voudrions, par la présente, attirer votre attention sur certains points qui pour nous, peuple tunisien, sont essentiels, contrairement à ce que vous et vos maitres, semblez en droit de penser. Si vous souhaitiez que votre séjour en Tunisie soit entouré de sérénité et de bons rapports, non seulement avec les représentants du peuple mais avec tout le peuple tunisien, il apparait évident que vous n’avez pas eu beaucoup d’entendement.

Une journaliste vous a posé la question de savoir ce « que (vous pourriez) répondre aux préoccupations du peuple tunisien par rapport au comportement de la France durant la révolution ». Vous avez oublié votre fonction et avez répondu que cette question était un préjudice. Vous vous êtes même permis de traiter la question de « débile ».

Sachez, cher monsieur, que la France, que vous représentez ici, à Tunis, a beaucoup à faire pour faire oublier, d’une part, son soutien inconditionnel à son ami Ben Ali pendant toutes ces années, mais, surtout, la position politique inadmissible qu’elle a soutenu pendant que nos jeunes mourraient et se battaient pour la liberté, l’une des valeurs pourtant inscrite dans la devise de votre patrie, monsieur.

Ainsi nos préoccupations vous semblent déplacées ? Et bien, c’est que nous allons avoir un problème, cher monsieur. Car, voyez vous, Le peuple tunisien n’a jamais été un peuple imbécile, contrairement à ce que vous pourriez croire. Et si nous avons connu le malheur et la disgrâce de vivre sous un dictateur « ami » de la France, cela ne veut  pas dire que nous ne savons réfléchir, comprendre et surtout nous prononcer. Cela signifie « juste », qu’avec l’accord de votre Nation, l’on nous avait muselé et dépouillé d’une grande partie de nos droits, dont celui de s’exprimer. Mais ne prenez pas la conséquence pour la cause et sachez que nous vous voyons pour ce que vous êtes, très cher monsieur.

Votre attitude pleine de mépris et d’arrogance, vous donne l’outrecuidance de parler ainsi à une journaliste tunisienne qui exprimait la question principale qui occupe le peuple tunisien quant à l’avenir de ses relations avec la France, a choqué plus d’une personne. Si c’est ainsi que se comporte le représentant de l’État français en Tunisie, nous craignons le pire pour l’avenir de nos échanges, monsieur. Mais pouvions nous attendre autre chose de la part d’un représentant dont le gouvernement n’a toujours pas présenté d’excuses claires pour avoir offensé la dignité d’un peuple ni n’a été blâmé pour entretenir des relations d’affaires avec un tyran ?

Cher monsieur, votre jeunesse n’est qu’apparente, vos actes semblent venir d’un monde si ancien, si vieux. Pensiez vous réellement pouvoir vous comporter comme ces soldats ardents et insultants de la période colonialiste ? Il semblerait que vos maîtres n’ont toujours pas compris quelle est la période historique qui s’ouvre en ce moment en Tunisie. Mais il est certain que les piètres performances de notre ancien ministre des affaires étrangères doivent y être pour quelque chose. Allez donc expliquer, cher monsieur, que nous ne sommes pas au début d’un nouveau colonialisme, non, nous sommes à l’aube de grands changements, et cette attitude française sera sévèrement punie à chaque fois qu’elle aura le malheur de réapparaitre, comprenez le bien.

Sachez que la volonté du peuple, aujourd’hui, Monsieur l’Ambassadeur, est de vous dire, tout simplement, « dégage ». Vous avez réussi avec votre comportement dédaigneux à tirer le pire du peuple tunisien, connu pourtant pour son accueil légendaire et sa générosité. Vous avez, en moins d’une semaine, fait échouer votre mission. Vous pouvez partir maintenant. Et dommage pour cette belle carrière prometteuse que vous vous étiez préparée et imaginée, vous saurez certainement tirer une leçon diplomatique de ce passage éclair dans notre beau pays.

Tunis, Milan, Paris,  le 18/02/2011

Texte écrit par :
Wejdane Majeri
Afef Hagi
Shiran Ben Abderrazak

La Tunisie donne une leçon de patriotisme aux Français

Chroniques, Coup de coeur, Délires, France, international, Méditerranée, Politique, Société, Sport, Tunisie 24 Comments »

Hormis les écarts enregistrés sur les tribunes du Stade de France a Saint Denis, le sacré tjoubir de la marseillaise sifflée et le score sans appel de 3 buts à 1. Les bzawech (moineaux) de Jarbou3esten (La Tunisie) n’ont pas manqué de donner une leçon de patriotisme aux Bleus de Raymond Domenech et ce à la veille du la célébration de la journée de l’évacuation du 15 octobre 1963.

Si ce n’tétait la couleur des maillots qui fut le seul facteur ayant conduit un spectateur non averti et étranger  à reconnaitre qui était le nordiste et qui était le sudiste, personne n’aurait juré que ceux qui jouaient en bleu étaient vraiment les porteurs du drapeau tricolore instauré par la convention nationale et pensé par Maximilien de Robespierre.

La France qui a abandonné sa politique d’occupant continue à avoir recours aux Harkis, qu’ils soient tunisiens, algériens, martiniquais ou même camerounais ou maliens. Sans parler bien sûr des basques et les arméniens.

J’aurai bien aimé voir une sélection française composée de blancs aux cheveux raides et aux yeux verts, avec un Marcel de Vieuzac, Stéphane de La Mauvinière ou encore un Simon de La Velaise et Germain de Saint-Aurélien.

Regardez les nôtres, en partant de Ragued, Mathlouthi, Sifi et Ben Khalfallah jusqu’à Haggui, Jemaa et Darragi et j’en oublie bien d’autres, on est bien servi en Jraba3 (rats) de race pure.

Nous, quand on s’était adjugé les services d’un noble brésilien du Nom de Francileudo Silva Dos Santos, on a quand même  pu ramener un titre africain.

Ingrid Bétancourt est enfin libre

France, Politique, Société 4 Comments »

La Colombie a annoncé mercredi la libération par l’armée de la sénatrice franco-colombienne Ingrid Betancourt et de trois otages américains aux mains des Farc.

Le ministre de la Défense Juan Manuel Santos a déclaré que tous les anciens otages étaient en relativement bonne santé après des années de détention dans la jungle. Onze militaires ou policiers ont également été libérés.

L’opération de sauvetage s’est déroulée mercredi dans la jungle de Guaviare, dans le sud du pays.

Cette nouvelle est un succès important pour le président colombien Alvaro Uribe, qui a fait de la lutte contre les Farc sa première priorité.

« C’était une opération sans précédent », s’est félicité le ministre de la Défense devant des journalistes. « Cela rentrera dans l’histoire par son audace et son efficacité. »

Les Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) retenaient une quarantaine d’otages de premier plan comme monnaie d’échange contre des centaines de militants emprisonnés.

Parmi eux, Ingrid Betancourt, candidate du parti Vert à l’élection présidentielle en Colombie, avait été capturée le 23 février 2002.

Une vidéo des Farc diffusée à la fin de l’an dernier l’avait montrée très amaigrie et déprimée.

« Je suis comblée de joie », a déclaré Astrid Betancourt, sa soeur, à l’annonce de sa libération. « Ce furent de longues années d’attente.

Dès son élection en mai 2007, le président français Nicolas Sarkozy avait fait de sa libération une de ses priorités affichées.

« Je voudrais remercier toutes les personnes impliquées, y compris le président Sarkozy », a déclaré Hervé Marot, porte-parole du comité de soutien.

Les trois otages américains travaillaient pour le département de la Défense et ont été capturés en 2003 après la chute de leur avion dans la jungle lors d’une opération de lutte contre les stupéfiants.

Les Farc, plus vieux mouvement rebelle d’Amérique du Sud, ont été repoussés dans des endroits isolés du pays et ne compteraient plus que 9.000 combattants contre 17.000 auparavant.

Source : Reuters Via Yahoo news

Communautarisme : Tolérance ou division?

Blogzone, Chroniques, Culture, Découvertes, Société 6 Comments »

Ce matin en consultant mon lecteur RSS, j’ai vu qu’une nouvelle note à été écrite sur le blog officiel de Yahoo, le blog sur lequel Jerry Yang et David Filo écrivent les informations concernant les nouveaux produits et a travers lequel ils passent certaines information à leur équipe. Le titre ne m’avait pas interpelé plus que ça mais j’ai pris la peine d’aller jeter un coup d’œil et voir de quoi il s’agissait.

Le titre de la note est Celebrating Our Pride. Plus j’avançais dans la lecture, plus je me rendais compte de la gravité de la chose.

Je lisais et je relisais

“Last week, when Yahoo!’s home state of California joined the state of Massachusetts, as well as Canada, the Netherlands, Norway, South Africa, and Spain in extending legal recognition of marriage to gay and lesbian couples, the annual June Pride events immediately took on a special meaning to many, including Yahoo!’s LGBT employees, friends, families, and supporters”.

Traduction : « La semaine dernière, lorsque la Californie L’état de résidence de Yahoo! avait rejoint l’état du Massachusetts, ainsi que le Canada, les Pays-Bas, la Norvège, l’Afrique du Sud et l’Espagne en adoptant la reconnaissance juridique des mariages gay, les événements de la Pride annuels qui se tiennent en Juin ont immédiatement pris une signification particulière pour plein de gens, y compris les  employés de Yahoo, leurs amis, leurs familles et leurs partisans »
« With Pride events scattered around the globe and throughout the year, we thought our local festivities would be the perfect opportunity to re-launch Yahoo’s annual Pride site with some fun new additions at its first permanent destination: pride.yahoo.com »

Traduction : « Avec des événements de la Pride répartis tout autour de la planète et tout au long de l’année, on a pensé que nos festivités locales seraient la meilleure opportunité pour relancer le site annuel de la pride de Yahoo, avec de nouvelles fonctionnalités amusantes et sa avec son premier site permanent : pride.yahoo.com. »

Je n’ai pas hésité longtemps avant de laisser un commentaire dont le texte est :

« I think that pride is part of humility! communautarism is the main way to division!
Why do gays need to exhibit their sexual orientation? And why do religious have to show their religious convictions?

I’m totally against the fact that such a company defends division and splitting inside the society by promoting such things.
Convictions are personal »

Traduction : « Je pense que la fierté fait partie d’humilité! Le communautarisme est voix qui mène vers la division!
Pourquoi est-ce que les gays ont besoin d’exposer leur orientation sexuelle? Et pourquoi les religieux doivent-ils montrer leurs convictions religieuses?
Je suis totalement contre le fait que cette entreprise défende la division dans la société par la promotion de ces choses.
Les convictions sont personnelles  »

Mon commentaire n’a pas encore été validé et je pense qu’il ne le sera jamais. je n’ai jamais rien eu contre les Gays et je pense que ceci fait partie de leur liberté personnelle. j’ai même des amis gays et ceci ne me dérange pas du tout.

Un moteur de recherche dédié, une plateforme des événements organisés, une plateforme de rencontres, des histoires et plein d’autres choses…

Moi je trouve ceci inadmissible!!!

Alors qu’en pensez vous ?

PES2009 c’est pour bientôt

Blogzone, Découvertes, Fun, Photo 9 Comments »

Bien que la coupe d’Europe soit désormais dans sa dernière ligne droite, c’est dans une ambiance footballistique que Konami a choisi pour annoncer le lancement en automne de son nouveau Pro Evolution Soccer 2009.

Annoncé aujourd’hui par le biais d’un communiqué de presse plutôt lapidaire et sans trop de précisions, le jeu devrait proposer, comme tous les ans, sa part d’innovations, qui permettront, espérons-le, de résoudre les failles rencontrées dans l’édition 2008, celle qui n’avait vraiment pas eu le succès de ses prédécesseurs.

La suite et les photos ICI

WP Theme & Icons by N.Design Studio
Entries RSS Comments RSS Connexion

Switch to our mobile site