ChroniquesCoup de Gueuledroits de l'hommeliberté d'expressionMe, Myself & IPolitiqueTunisie

En Tunisie, le silence s’achète 10 dinars…

Oui, oui, tout ça se passe en Tunisie, ce pays n’aura pas fini de nous épater, tant par sa dignité et sa conscience que par sa créativité.

Cette créativité ne se résume pas uniquement aux moyens usés pour le bien de la communauté ou pour la construction d’une Tunisie qui est considérée comme modèle pour le reste du monde, mais concerne également sa créativité dans la destruction, la méchanceté et le mal.

Dernière prouesse destructive en date, c’est l’idée de génie mise en place par le comité de coordination de Bizerte, branche politique du RCD (Rassemblement Constitutionnel Démocratique), le parti qui avait représenté un outil et une institution de l’état depuis 1956, et visant à casser la révolution en ralentissant son élan.

Dix dinars, tels est le prix du silence, tel est le montant que ces énergumènes ont donné aux habitants de Bizerte contre un document écrit et signé et qui représenterait leur engagement à ne pas manifester et participer dans les marches.

Le RCD semble continuer à agir entant que branche de l’état, lié par le sang aux forces de l’ordre et à la branche exécutive du gouvernement. On aurait tous pensé que cette ère était révolue, mais voilà que ce document vient tout contredire.

Alors les hyènes, Votre argent pourra tout acheter, mais pas notre révolution et surtout pas notre dignité.

4 réflexions au sujet de « En Tunisie, le silence s’achète 10 dinars… »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *