ChroniquesCoup de GueuleCultureliberté d'expressionPhotoSociétéTunisie

Connerie, Sabotage et mauvaise foi

L’art et la culture sont sensés être la nourriture de l’esprit et donner aux gens la possibilité d’échapper a une réalité violente. Supposées apporter aux gens un produit culturel varié, riche et qui puisse satisfaire tous les goûts, mais malheureusement plus intéressées pas la matière que par l’esprit de l’art, les maisons de productions tombent dans une guerre sans merci, quitte à se tomber entre eux.

Ces derniers temps, on a vraiment pu se réjouir en voyant une telle augmentation dans le nombre d’œuvres et d’évènements qui ont lieu dans nos espaces culturels, mais ce que j’ai pu remarquer dernièrement dans les coulisses, fait plus de la peine que de plaisir.

Pourquoi cherche-t-on à user de moyens détournés plutôt que d’une concurrence loyale basée sur la qualité du produit artistique pour attirer un public qui a, quelque part, perdu espoir en ce paysage culturel ?

Mister mim, un one man show de Ghazi Zaghbani et joué par Taoufik el Ayeb, est venu égayer les soirées ramadanesques et combler un vide théâtral laissé par les manifestations d’usage. Une campagne de communication de grande envergure avait accompagne la sortie de cet évènement en facilitant ainsi la réussite. Une réussite qui a certainement déplu à la concurrence, qui trouve le moyen d’user de pratiques détournées et déloyales pour en freiner l’élan.

L’affichage urbain fait par Alkaza’art avait été pris d’assaut par Yalil Prod, et les affiches de Mister mim avaient méchamment été couvertes par des affiches de la comédie musicale produite par ces derniers, alors que l’espace permettait aux affiches des deux évènements de coexister sur les murs de la capitale, surtout que les affiches d’autres évènements devenus obsolète n’avaient pas eu le même sort.

Il faudra plutôt en rire qu’en pleurer, surtout quand on entend les échos d’autres pressions et menaces qui avaient visé un jeune homme qui avait fait un montage vidéo montrant un sacre plagiat fait par Lotfi Abdelli à l’humoriste Gad El Maleh. Le jeune homme aurait cédé aux menaces et aurait supprime sa vidéo qui était publiée sur Facebook.

yalil

yalil2

yalil2

4 réflexions au sujet de « Connerie, Sabotage et mauvaise foi »

  1. je suis allé voir le spectacle de yalil « le livre de la jungle » et j’ai été très déçu.

    D’abord on a commencé le spectacle avec des louanges pour un officiel (une ministre ou je ne sais quoi) c’est à se demander si cette ministre avait payé notre billet.

    ensuite, surprise, il fallait endurer pour une bonne heure le pseudo-spectacle Kdance (Médiocre). vous comprenez, j’ai emmené mes enfants pour voir Moogli et on se retrouve obligé à regarder un spectacle à la con et au moment de voir ce dont on est venu pour, les petits avaient sommeil.

    En apprenant en plus cela, le moins que l’on puisse dire c’est des SBIRES à boycotter vivement.

  2. Personnellement je n’ai pas senti de concurrence vraiment déloyale p-e s ‘agit il d une coincidence p-e serais trop naif à penser ça, ça reste des suppositions vu que je connais tres bien le passé des deux boites de prod’ . Je me dis également que les deux produits sont très différents, deuxièmement ils ne se passent pas vraiment vraiment à la même période et ensuite le spectateur tunisien est suffisamment intelligent pour choisir sa cible de divertissement et puis d’être au courant de la plupart des évènements proposés
    .-= Oussama & Hamida´s last blog ..Hamida Mentoufa prend l’avion pour Paris… =-.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.