Chroniquesdroits de l'hommeMaghrebmauritaniePolitiqueSociétéUnion du grand Maghreb

La mauritanie, le feuilleton mexicain des putschs

Ca continue chez nos amis Mauritaniens. le palais présidentiel de Nouakchott est devenu le théâtre d’un va et viens incroyable.

Chez nous, les pays du tiers monde, la chaise, soit on y reste pour toujours, jusqu’à ce que la mort nous en sépare, soit on s’y sépare comme par enchantement après le passage de quelques gentils bonhommes à l’uniforme vert.

Pathétique.

Le porte-parole de la présidence mauritanienne a annoncé mercredi que des officiers renégats ont lancé un coup d’Etat retiennent le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi après que celui-ci a limogé quatre hauts responsables militaires.

Une junte militaire avait remis le pouvoir au gouvernement civil après des élections en 2007.

Le porte-parole du présidentiel, Abdoulaye Mamadouba, a précisé qu’Ould Cheikh Abdallahi est retenu par des soldats dans le palais présidentiel à Nouakchott.

Les radio et télévision d’Etat ont cessé d’émettre. Selon des témoins, des soldats ont été déployés dans toute la capitale mais on ne signalait aucun acte de violence dans l’immédiat.

A Paris, on précisait au Quai d’Orsay être en contact avec l’ambassade de France à Nouakchott: « Nous suivons la situation avec la plus grande attention en liaison avec l’ensemble de nos partenaires. Des mesures sont prises localement pour veiller à la sécurité des ressortissants français. Des recommandations de sécurité vont être diffusées en fonction de l’évolution de la situation », ajoutait-on de même source

Source  : AP

Autres sources : : Le Figaro

6 réflexions au sujet de « La mauritanie, le feuilleton mexicain des putschs »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.