BlogzoneCoup de GueuleSociété

La face cachée de la censure !

bouche-cousue.jpg

 

Tout le monde parle de cette journée pour la liberté d’expression, cela ne me dis rien du tout, la liberté d’expression, un concept très mal perçu par certains, oui je suis libre de m’exprimer, de dire ce que je veux, la censure n’est point un concept nouveau.

On nait tous avec une capacité et une faculté innée à communiquer et à dire ce qu’on ressent, à nous exprimer et dire ce qui nous dérange et ce qui nous plait, les handicaps ont toujours existé et les gens ont tout fait pour dépasser cela, pour détourner cette censure et cette oppression familiale, sociale, culturelle et politique.

On a grandi avec des mots qui raisonnent dans nos têtes, « yezzi, rahou 3ib » , « 7ram », « ma yjich mennou », « e7chem », « 9adder elli akber mennek », « ma t9oulich hakka el bouk, el ommik, el ostedhek, lelli akber mennek »…

On s’est révolté, on a exprimé une rébellion face a nos parents, nos tuteurs, nos professeurs, nos dirigeants, mais on a vécu avec, on est là, on a acquis une maturité, un niveau qui nous permet de faire passer notre message malgré, bon gré toutes ces contraints socioculturelles.

Le net, un environnement ouvert, un espace libre, mais cette liberté que nous avons demeure très mal interprétée, très mal utilisée, le concept reste vague, l’idée reste incomprise, la base de la liberté c’est le respect, se respecter, respecter l’autre et surtout ses libertés a lui, respecter une hiérarchie et une organisation instaurée par un tempérament purement humain.

C’est bien beau de dire, X est méchant, Y est dictateur, Z est totalitaire… Mais, oui, il y a un mais, l’extrême appelle toujours a l’extrême, pouvons nous proposer une alternative modérée ?

On appelle au remplacement, mais qui viendra après ? Sommes nous prêt a assumer cette ouverture soudaine, si ouverture il ya ?

Cette frustration et cette oppression qu’on vit de nos jours ne serait elle pas un mauvais environnement pour penser a une alternative viable et satisfaisante, un peuple étouffé saura t’il gérer cette émancipation ?

Les gens se plaignent de la censure de certaines langues, j’en rigole, croyez moi, je reste là à en rire aux larmes.

Les gens eux même censurés ne s’en plaignent pas, au contraire ca les arrange, je n’ai jamais vu une personne censurée pleurnicher et se lamenter sur son sort, la conviction de l’action est bien plus forte que cela, c’est une étiquette qui leur fait de la pub, qui leur donne une légitimité accrue que ce soit a l’intérieur ou a l’extérieur du pays, Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu.

Les moyens de détourner cette censure sont disponibles, et comme ont dit nos aïeux : « Elli yesra9 yeghleb elli y7a7i ».

Alors cette action selon moi, ne fait rien pour eux, mais plutôt elle ne les arrange pas.

Le tunisien, ou l’être humain en général cherche l’interdit, le tabou, l’insaisissable, le difficile…

La censure ne fait qu’enfoncer le clou pour celui qui la pratique, imaginez qu’on se retrouve demain sans censure, sans chaines, sans contraintes, allons nous parler aussi virulemment ?

J’en doute fort !

Autre chose, je pense vraiment que certains valent vraiment la peine d’être censurés que ce soit pour un contenu vraiment dérisoire et risible ou pour une idée encore plus extrémiste et menaçante, sans omettre de dire que certains cherchent a être censurés pour toucher à la compassion des autres ou aussi pour se faire un bon et joli coup de pub.

La censure n’est qu’une arme a double tranchant pour celui qui la pratique ou aussi pour la victime.

A méditer.

12 réflexions au sujet de « La face cachée de la censure ! »

  1. « Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu. »
    c’est tres etroit de prendre ces exemples comme profiteurs de la situation. pour moi 10 millions de tunisiens sont privés de leur droit de s’exprimer (et ca leur fait pas de pub).

    « Le tunisien, ou l’être humain en général cherche l’interdit, le tabou, l’insaisissable, le difficile… »
    Le tunisien d’aujourd’hui, oui. Que nos enfants soient de meilleurs tunisiens, c’est ce qu’on devrait vouloir.

    « certains valent vraiment la peine d’être censurés que ce soit pour un contenu vraiment dérisoire et risible ou pour une idée encore plus extrémiste et menaçante, sans omettre de dire que certains cherchent a être censurés pour toucher à la compassion des autres ou aussi pour se faire un bon et joli coup de pub. »
    Hmmmm.. tu en connais toi des masos amateurs de Bouchoucha et Borj el Amri? ne caricaturons-nous pas la chose? j prefere dire que « ma y7iss el jamra ken elli ya3fis 3liha », et donc je ne parlerais pas pour ces gens.
    Je pense qu’au lieu de nous acharner sur ces personnes, on devrait prendre le temps de considerer le probleme comme le notre, et de n’attendre personne pour s’exprimer a notre place.

  2. « pour moi 10 millions de tunisiens sont privés de leur droit de s’exprimer (et ca leur fait pas de pub » je ne pense pas que ces 10 millions sont privés de leurs droit de s’exrimer, on a le droit de le faire a condition d’assumer mais seulement une petite minorité l’assume, le reste ne fait que se plaindre ou il est bien comme il est!

    Chaque combat a un prix, toutes les guerres ont fait de martyrs, chaque combat a laissé des sequelles, que ce soit bouchoucha, borj roumi ou saouef, le probleme n’est pas là, les gens qui se plaignent de ce manque de liberté sont souvent des gens qui vivent en dehors du pays et ne font que se victimiser, il y a des gens courageux qui disent ce qu’ils pensent et pratiquent leur liberté d’expression, chose que nous sommes entrain de faire respectivement sur nos blog a l’instant même, la liberté n’est pas sinonyme d’attaque, elle va de paire avec respect aussi, chacun son echelle et son champ d’action aussi.
    je n’ai cité ces quelques sites qu’a titre d’exemple, il ya des gens qui ecrivent dans des journeaux etrangers, il ya des gens qui font des meetings et des cercles d’information ,il y a des gens qui laissent des commentaires chez les bloggeurs …
    ne sont ils pas entrain de pratiquer leur liberté?

    ils risquent gros? ils risquent la prison? la torture? peut être et je dirais même fort probablement, mais soit convaincu d’une chose, c’est qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs.

  3. Les gens eux même censurés ne s’en plaignent pas, au contraire ca les arrange, je n’ai jamais vu une personne censurée pleurnicher et se lamenter sur son sort, la conviction de l’action est bien plus forte que cela, c’est une étiquette qui leur fait de la pub, qui leur donne une légitimité accrue que ce soit a l’intérieur ou a l’extérieur du pays, Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu.”

    très réducteur, voire à la limite de l’insulte!

  4. Cher Sami, tu trouves que mes propos sont réducteurs? insultant? inappropriés?
    je ne pense pas que tu à vraiment su interpréter mes dires!
    on a eu l’occasion d’en parler et de vive voix si tu t’en rappelles!
    est ce que cette sensure qu’on exerce sur vous vous empeche de penser librement et de dire ce que vous voulez dire?
    je ne pense pas , mais bien au contraire, cela vous encourage a faire mieu et plus!
    cela vous donne aussi une reconnaissance! de la part d’une souche encore plus large, si on exerce une censure sur vous c’est que vous faite peur!

    en plus si le mot « etiquette » ne te plait pas et que ce n’est pas le cas pour toi, crois moi, ça plait a d’autres!

  5. Salut Stupeur,
    Ce que je considérais comme réducteur avant – et « à la limite de l’insulte » après- c’est le fait de dire que les sites censurés ne sont connus que parce qu’ils sont censurés. Ce qui revient à dire que ce qui fait la « célébrité » d’un site censuré n’est pas le contenu qu’il offre, mais la censure, qui, transformée, par je ne sais quel artifice, en pub, attire les visiteurs.
    Je ne nie pas le fait que la censure puisse aider à faire connaître un site et derrière lui la cause qu’il défend (comme en dit en Tunisie اللي عطاك حبل قرطو بيه)
    Mais avancer la censure comme La cause de sa « notarié » est insultant vis-à-vis de l’effort intellectuel et autre consenti par les propriétaires ou contributeurs desdits sites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.