BlogzoneCoup de GueuleSociété

La face cachée de la censure !

bouche-cousue.jpg

 

Tout le monde parle de cette journée pour la liberté d’expression, cela ne me dis rien du tout, la liberté d’expression, un concept très mal perçu par certains, oui je suis libre de m’exprimer, de dire ce que je veux, la censure n’est point un concept nouveau.

On nait tous avec une capacité et une faculté innée à communiquer et à dire ce qu’on ressent, à nous exprimer et dire ce qui nous dérange et ce qui nous plait, les handicaps ont toujours existé et les gens ont tout fait pour dépasser cela, pour détourner cette censure et cette oppression familiale, sociale, culturelle et politique.

On a grandi avec des mots qui raisonnent dans nos têtes, « yezzi, rahou 3ib » , « 7ram », « ma yjich mennou », « e7chem », « 9adder elli akber mennek », « ma t9oulich hakka el bouk, el ommik, el ostedhek, lelli akber mennek »…

On s’est révolté, on a exprimé une rébellion face a nos parents, nos tuteurs, nos professeurs, nos dirigeants, mais on a vécu avec, on est là, on a acquis une maturité, un niveau qui nous permet de faire passer notre message malgré, bon gré toutes ces contraints socioculturelles.

Le net, un environnement ouvert, un espace libre, mais cette liberté que nous avons demeure très mal interprétée, très mal utilisée, le concept reste vague, l’idée reste incomprise, la base de la liberté c’est le respect, se respecter, respecter l’autre et surtout ses libertés a lui, respecter une hiérarchie et une organisation instaurée par un tempérament purement humain.

C’est bien beau de dire, X est méchant, Y est dictateur, Z est totalitaire… Mais, oui, il y a un mais, l’extrême appelle toujours a l’extrême, pouvons nous proposer une alternative modérée ?

On appelle au remplacement, mais qui viendra après ? Sommes nous prêt a assumer cette ouverture soudaine, si ouverture il ya ?

Cette frustration et cette oppression qu’on vit de nos jours ne serait elle pas un mauvais environnement pour penser a une alternative viable et satisfaisante, un peuple étouffé saura t’il gérer cette émancipation ?

Les gens se plaignent de la censure de certaines langues, j’en rigole, croyez moi, je reste là à en rire aux larmes.

Les gens eux même censurés ne s’en plaignent pas, au contraire ca les arrange, je n’ai jamais vu une personne censurée pleurnicher et se lamenter sur son sort, la conviction de l’action est bien plus forte que cela, c’est une étiquette qui leur fait de la pub, qui leur donne une légitimité accrue que ce soit a l’intérieur ou a l’extérieur du pays, Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu.

Les moyens de détourner cette censure sont disponibles, et comme ont dit nos aïeux : « Elli yesra9 yeghleb elli y7a7i ».

Alors cette action selon moi, ne fait rien pour eux, mais plutôt elle ne les arrange pas.

Le tunisien, ou l’être humain en général cherche l’interdit, le tabou, l’insaisissable, le difficile…

La censure ne fait qu’enfoncer le clou pour celui qui la pratique, imaginez qu’on se retrouve demain sans censure, sans chaines, sans contraintes, allons nous parler aussi virulemment ?

J’en doute fort !

Autre chose, je pense vraiment que certains valent vraiment la peine d’être censurés que ce soit pour un contenu vraiment dérisoire et risible ou pour une idée encore plus extrémiste et menaçante, sans omettre de dire que certains cherchent a être censurés pour toucher à la compassion des autres ou aussi pour se faire un bon et joli coup de pub.

La censure n’est qu’une arme a double tranchant pour celui qui la pratique ou aussi pour la victime.

A méditer.

12 réflexions au sujet de « La face cachée de la censure ! »

  1. « La censure ne fait qu’enfoncer le clou pour celui qui la pratique, imaginez qu’on se retrouve demain sans censure, sans chaines, sans contraintes, allons nous parler aussi virulemment ? »
    on ne se retrouvera jamais sans contraintes pour la simple raison que la vie en société et les différences entre les hommes imposent ces contraintes,la vie sur terre ne finira pas le jour où on sera libre parce que nous ne le serons jamais assez du moment qu’on ne vit pas seul revenons un peu à la notion d’état ,par définition une institution faite par l’homme pour le bonheur de l’homme, Hobbes nous dit que l’homme est « un loup » de nature celà implique donc que l’état est un apareil d’autorité absolue et austère, Rousseau par contre nous dit que l’homme est bon de nature et que la propriété est qui est à l’origine des inégalités entre les hommes est une aliénation à sa bonne nature, de ce fait l’état est appareil qui garantit justice et compromis pour le bonheur de tous. heureusement pour l’être humain c’est cette seconde vision de Rousseau qui a été retenue et sur laquelle a été fondé le texte de la déclaration des droits de l’homme et donc la liberté pour tous et chacun.
    la liberté n’est pas une utopie ni un idéal irréalisable , c’est désolant de constater qu’on est parvenu à mysthifier cette notion au point de la penser inaccessible
    « Autre chose, je pense vraiment que certains valent vraiment la peine d’être censurés que ce soit pour un contenu vraiment dérisoire et risible ou pour une idée encore plus extrémiste et menaçante » => doit on tolérer l’intolérance? je pense que non mais celà n’empêche que tout le monde a le droit de s’exprimer après ce qui entre en jeu c’est la force des idées et le charisme de ceux qui les présentent.
    Pour ce qui est de la manipulation et de la victimisation voulue de certains qui se disent opprimés, je ne pense que cette initiative est faite pour défendre quique ce soit mais plutot pour défendre un idée « la liberté » qui comme l’a dit si bien dit une bloggeuse « est un fin en soi et non un moyen »

    « On appelle au remplacement, mais qui viendra après ? Sommes nous prêt a assumer cette ouverture soudaine, si ouverture il ya ? » => ça serait pas un peu « chedd mchoumek ié yjik ma achwem »? on n’a pas le droit d’être ceptique quand il s’agit changement sinon on n’avance jamais
    pourtant le remplacement est nécessaire tout comme la crise profonde qu’il engendrera, c’est un passage obligé parce que les grands buts ne seront jamais livrés sur un plateau , les grands rêves demandent de grands combats dans lesquels il faut savoir dépasser la corruption de certains et ne jamais perdre de vue la noblesse de l’objectif.

  2. @ Manouche : les contraintes socioculturelles ont toujours existé, et c’est ce que je vouilais exprimer avec mon post, la censure n’est pas forcement une entrave a la libreté, au contraiure c’est le fruit d’une liberté excessive des fois. et puis, chacun est entrain de pratiquer sa liberté qui n’est pas forcément compatible avec celle qu’on recherche.

    je ne tolere pas l’intolerance, je ne tolere pas celui qui me dicte la chose, je tolere celui qui me donne le choix, j’ai parlé de la censure des extrémes, car c’est soit on le fait soi meme soit oon le fais pour nous, je serais le premier a censurer ou plutot a ignorer et dénigrer un avis, integriste ou aussi une expression d’une liberté démesurée.

    je ne suis pas partisant du  » ched mchoumek la yjik ma achwem, mais je suis plutot pour une evolution par étépes de la chose, la maturité ne peut etre atteinte du jour au lendemain, je ne suis pas sceptique mais disons que je suis réaliste, donne un pain a une personne qui a faim, il ne fera que la manger d’un coup, il ne pensera pas a en garder pour aprés. De grandes batailles ont été menées depuis l’aube des temps pour la liberté, je ne vais pas me mettre aujourd’hui a l’entrave de celles ci, je dis juste que je suis libre de dire ce que je pense et je le dis, tout autant que toi qui viens de déposer ce commentaire, avons nous recontré une censure de n’importe quel genre?
    non au contraire. j’appelle les autres a exprimer leur liberté de penser et de s’exprimer, avec ou contre moi, tant que la critique est constructive elle ne peut qu’être de mise.

  3. je suis tout à fait d’accord avec vous qu’il faut être réaliste et suivre des étapes pour assurer une certaine évolution, d’ailleurs ne dit on pas souvent qu’une approche progressiste est toujours plus humaniste qu’une approche révolutionnaire? sauf que quand on y pense, regardons un peu l’histoire, il a bien fallu une Revolution Française pour faire bouger les choses, quand le peuple fraçais s’est révolté il mourrait de faim, qu’il ait tout mangé d’un coup quand on lui a donné de la nourriture ou qu’il en ait gardé pour les jours de famine, quand je regarde la France aujourd’hui (quoiqu’il y ait réellement matière à critiquer) je me dis peu importe.
    La crise est une fatalité.

    je souligne que cette discussion est fort bien agréable.

  4. l’extreme appelle a l’extreme, l’attitude révolutionnaire est révolue avec Che guevara et ses semblables, la force est l’argument des plus faibles, les plusgrandes révolutions ont été mené par une élite pensante et un peuple combattant.
    mais qui oserait se battre et combattre a épées tirées.

    fort interressante discussion aussi.

  5. il y a un schéma dans l’histoire humaine qui ne cesse de se répéter, Che est mort Lénine et Strotsky aussi mais les idées sont là, loin de moi l’idée de mouvement communiste mais la force que j’entends est celle du peuple et celle de son élite comme tu le dis.
    pour celà il faut une conscience.

  6. « Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu. »
    c’est tres etroit de prendre ces exemples comme profiteurs de la situation. pour moi 10 millions de tunisiens sont privés de leur droit de s’exprimer (et ca leur fait pas de pub).

    « Le tunisien, ou l’être humain en général cherche l’interdit, le tabou, l’insaisissable, le difficile… »
    Le tunisien d’aujourd’hui, oui. Que nos enfants soient de meilleurs tunisiens, c’est ce qu’on devrait vouloir.

    « certains valent vraiment la peine d’être censurés que ce soit pour un contenu vraiment dérisoire et risible ou pour une idée encore plus extrémiste et menaçante, sans omettre de dire que certains cherchent a être censurés pour toucher à la compassion des autres ou aussi pour se faire un bon et joli coup de pub. »
    Hmmmm.. tu en connais toi des masos amateurs de Bouchoucha et Borj el Amri? ne caricaturons-nous pas la chose? j prefere dire que « ma y7iss el jamra ken elli ya3fis 3liha », et donc je ne parlerais pas pour ces gens.
    Je pense qu’au lieu de nous acharner sur ces personnes, on devrait prendre le temps de considerer le probleme comme le notre, et de n’attendre personne pour s’exprimer a notre place.

  7. « pour moi 10 millions de tunisiens sont privés de leur droit de s’exprimer (et ca leur fait pas de pub » je ne pense pas que ces 10 millions sont privés de leurs droit de s’exrimer, on a le droit de le faire a condition d’assumer mais seulement une petite minorité l’assume, le reste ne fait que se plaindre ou il est bien comme il est!

    Chaque combat a un prix, toutes les guerres ont fait de martyrs, chaque combat a laissé des sequelles, que ce soit bouchoucha, borj roumi ou saouef, le probleme n’est pas là, les gens qui se plaignent de ce manque de liberté sont souvent des gens qui vivent en dehors du pays et ne font que se victimiser, il y a des gens courageux qui disent ce qu’ils pensent et pratiquent leur liberté d’expression, chose que nous sommes entrain de faire respectivement sur nos blog a l’instant même, la liberté n’est pas sinonyme d’attaque, elle va de paire avec respect aussi, chacun son echelle et son champ d’action aussi.
    je n’ai cité ces quelques sites qu’a titre d’exemple, il ya des gens qui ecrivent dans des journeaux etrangers, il ya des gens qui font des meetings et des cercles d’information ,il y a des gens qui laissent des commentaires chez les bloggeurs …
    ne sont ils pas entrain de pratiquer leur liberté?

    ils risquent gros? ils risquent la prison? la torture? peut être et je dirais même fort probablement, mais soit convaincu d’une chose, c’est qu’on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs.

  8. Les gens eux même censurés ne s’en plaignent pas, au contraire ca les arrange, je n’ai jamais vu une personne censurée pleurnicher et se lamenter sur son sort, la conviction de l’action est bien plus forte que cela, c’est une étiquette qui leur fait de la pub, qui leur donne une légitimité accrue que ce soit a l’intérieur ou a l’extérieur du pays, Kalima, Fikra, réveil tunisien et des tas d’autres sont reconnu par tout le monde, et croyez moi s’ils n’étaient pas censurés personne ne les aurait connu.”

    très réducteur, voire à la limite de l’insulte!

  9. Cher Sami, tu trouves que mes propos sont réducteurs? insultant? inappropriés?
    je ne pense pas que tu à vraiment su interpréter mes dires!
    on a eu l’occasion d’en parler et de vive voix si tu t’en rappelles!
    est ce que cette sensure qu’on exerce sur vous vous empeche de penser librement et de dire ce que vous voulez dire?
    je ne pense pas , mais bien au contraire, cela vous encourage a faire mieu et plus!
    cela vous donne aussi une reconnaissance! de la part d’une souche encore plus large, si on exerce une censure sur vous c’est que vous faite peur!

    en plus si le mot « etiquette » ne te plait pas et que ce n’est pas le cas pour toi, crois moi, ça plait a d’autres!

  10. Salut Stupeur,
    Ce que je considérais comme réducteur avant – et « à la limite de l’insulte » après- c’est le fait de dire que les sites censurés ne sont connus que parce qu’ils sont censurés. Ce qui revient à dire que ce qui fait la « célébrité » d’un site censuré n’est pas le contenu qu’il offre, mais la censure, qui, transformée, par je ne sais quel artifice, en pub, attire les visiteurs.
    Je ne nie pas le fait que la censure puisse aider à faire connaître un site et derrière lui la cause qu’il défend (comme en dit en Tunisie اللي عطاك حبل قرطو بيه)
    Mais avancer la censure comme La cause de sa « notarié » est insultant vis-à-vis de l’effort intellectuel et autre consenti par les propriétaires ou contributeurs desdits sites.

  11. Cher Sami
    je n’ai pas dit que c’est uniquement grace à la censure que ces sites deviennent populaire, mais j’ai bien dit « c’est etiquette qui leur fait de la pub »
    c’est aussi une couverture, une legitimité accrue …

    c’est un profit et au contraire une contrainte de qualité!

    donc ya Sami, klemi tefhem bel ghalt!
    et c’est bien que tu m’aie donné la possibilité de rectifier certains amalgames et incomprehensions!
    🙂

  12. Bonjour,

    je voulais savoir de qui était cette photo?
    est ce que se serait possible de me répondre rapidement…merci!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *