La diplomatie n’est pas donnée à tout le monde!!!

Canada, Coup de Gueule, international, Politique, Tunisie 17 Comments »

Les bourdes du gouvernement en place se succèdent, se multiplient et s’accumulent, mais le plus grave dans tout ceci c’est que leur portée devient de plus en plus dramatique et leurs répercussions deviennent de plus en plus catastrophiques sur l’avenir des relations internationales de ce pays qui cherche à se blanchir la patte après plus de 23 ans de pseudo légitimité.

Dans les prochains jours (du 17 au 24 Mars 2012), certains membres du gouvernement tunisien effectueront une visite au Canada et le moins que l’on puisse dire c’est que cette visite est bizarre, contraire à toute tradition diplomatique et surtout très dangereuse pour la réputation de tout un pays.

Ministres et secrétaires d’état sans ordre de mission clair

La liste des représentants du gouvernement tunisien comprend notamment monsieur Moncef Ben Salem, ministre de l’enseignement supérieur ainsi que Monsieur Mohamed Abbou, Ministre chargé de la réforme administrative, d’autres cadres et secrétaires d’état feront partie de la mission en visite.

Dans l’absence d’une mission claire et d’un passage par les voies diplomatiques classiques, une telle visite est considérée comme une atteinte à la souveraineté d’un pays, surtout que les relations avec le canada souffrent encore des résidus de la crise relative aux élections de l’assemblée constituante lors de laquelle le Canada avait refusé catégoriquement que son territoire soit considéré comme une circonscription électorale.

Une ambassade parallèle?

Le gouvernement actuel aurait fait appel à un genre de mission diplomatique parallèle pour organiser sa tournée au canada, pour ce faire, les instances officielles tunisiennes ont opté pour les  services d’un certain Adel Guitouni afin d’établir un plan de visite et organiser toute une tournée qui s’étend de l’est jusqu’à l’extrême ouest du pays.

Il est également à noter que la mission diplomatique tunisienne n’a pas été avisée officiellement de cette visite et que le gouvernement fédéral canadien émet périodiquement des mémos pour  notifier aux ambassades qu’aucune visite ou rencontre officielle ne sera tolérée si elle n’est pas organisée par le circuit diplomatique habituel et si elle n’est pas régie par les règles et les protocoles d’usage.

Qui est ce Adel Guitouni? Un professeur universitaire à Victoria en Colombie Britannique, ayant enseigné 13 ans au Québec et spécialisé dans le domaine de la sécurité et la défense.

Le choix de la personne semble étrange, voire douteuse, surtout dans le contexte actuel.

 

Une visite officieuse de levée de fonds.

L’objectif premier de cette visite, selon le programme, serait de faire une tournée de rapprochement entre les deux pays et également pour effectuer une levée de fonds.  Si c’est pour le rapprochement, je ne pense pas que cela soit la bonne façon de le faire, surtout si on provoque une crise diplomatique en contournant les procédures d’usage.

A quoi serviraient ces fonds? Pour aider la Tunisie dans l’avancement de son processus démocratique?  Pour rétablir les bourses d’études pour les étudiants tunisiens au Canada, qui avaient été suspendues pour des raisons de restrictions budgétaires par ce même gouvernement?

De toutes manières, toute cette visite semble confuse et semble avoir des objectifs assez obscurs.

Une visite plus partisane, aux frais du contribuable.

Toujours selon le programme de la visite, tout porte à croire que cette visite ait une portée partisane : les personnes invitées, les contacts, les organisateurs ainsi que les coordinateurs sur place. Dans le contexte actuel, serait-ce une bonne idée de dilapider l’argent du contribuable tunisien qui peine à subvenir à ses besoins de base? Je ne pense pas! Et personne ne semble être d’accord.

Dans un monde parfait, le scénario aurait été :

Même dans ses moments les plus sombres, le point fort de la Tunisie avait été sa diplomatie et sa stratégie de coopération.

En temps normal, avant d’effectuer une telle visite, il y a des services de coopération et de relations bilatérales qui existent dans les deux ministères concernés, à savoir, le ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et technologique et le ministère des affaires étrangères. Ceux-ci  auraient organisé une mission de prospection qui sera suivie par une visite officielle, et qui sera couronnée par la signature d’accords entre les deux pays.

Pour ce qui est du Ministère de la réforme administrative, la procédure aurait impliqué l’ouverture d’une consultation internationale ou la demande d’envoi d’une mission de supervision  et d’encadrement visant à donner des solutions, et la mise en place de stratégies pour mener à bien le processus de la réforme.

Mais bon, je semble être très optimiste…

Entre temps, le pays souffre de ses problèmes et souffrira encore à cause des complications et du lègue désastreux  que lui aura laissé ce gouvernement amateur, incompétent et irresponsable.

Partager l'article

Share to Google Plus

هاو علاش بش نصوت للقطب الديمقراطي الحداثي

arabe, Chroniques, Coup de coeur, Politique, Tribune libre 7 Comments »

 
عن نص للدكتور سامي الدشراوي

-القطب الديمقراطي الحداثي هو الطرف الوحيد الذي تجرأ بش يقدم قوائم تعتمد على المناصفة الحقيقية بتقديم 110 امرأة من بينهم 16 يمثلوا رؤساء القوائم.
-أحنا الوفاق السياسي الوحيد الي تجرأ على الدفاع الواضح على المساواة في الميراث ، ودعا إلى إلغاء عقوبة الإعدام.
-أحنا الوفاق السياسي الوحيد  الي قدم برنامج اقتصادي عملي القائم على الأدلة و مش على وعود فارغة و مستحيلة .
-أحنا الوفاق السياسي الوحيد الي يتركز على برنامج سياسي و مش على شخصية سياسية بارزة و معروفة.
-أحنا الوحيدين الي ما عطيناش بظهرنا لمبادئ وقيم اليسار التقدمي : الحداثة والديمقراطية والفصل الواضح بين الديني والسياسي.
-أحنا الوفاق السياسي الوحيد  الي  عمرو ما تورط و عمرو ما حاول يتقرب أو حتى حاول يعمل حلول وسطى مع التيارات الظلامية و الرجعية.
-أحنا نقول اش نعمل و نعمل إلي نقول عليه.
-و ما ننساوش إلي  أحنا وفاق السياسي … هذي ميزة مهمة ياسر
-هذا يعني إلي أحنا نجحنا بش نتغلبو على الخلافات الحزبية ، و الحروب والخلافات العقيمة.
-أحنا حطينا مجهوداتنا الكل بش نخدموا  المصلحة العامة على حساب المصالح الخاصة.
-هكاية نهار بعد نهار نجمنا نوريو إلي توا ولينا إنجموا نعملوا  السياسة في تونس بشكل مختلف بعد 14 جانفي.
-المبدأ المؤسس للقطب هو في حد ذاتو ثورة في ممارسة السياسة ، مش في العالم العربي بركة أما  في بلايص أخرى.
-في الواقع ، من خلال القانون التأسيسي للقطب، قاعدين  نبنيو  في قواعد وتقاليد سياسية لغدوة،  نحطو في منارات بش توري الطريق  إلى الحداثة والديمقراطية وقاعدين نبعث fi إشارة قوية لشبابنا انو  إي نعم تنجم تكون السياسة مسئلة مبادء و قيم و مصلحة عامة.
-رسالتنا فالقطب هي رسالة التسامح، التنوع، التقاسم، المشاركة، التعاون و إحترام القيم الأساسية للتقدمية.
-لكل الأسباب هاذي وغيرها أنا فخور ، متحمس وعندي نخوة كبيرة بش نصوت نهار 23 أكتوبر للقطب الديمقراطي الحداثي.

يا نجمة قطبية نحبك!

 
 
 
 
 

 

Partager l'article

Share to Google Plus

إنتخب و قرر مصيرك لا يستعبدك غيرك

arabe, Blogzone, Chroniques, liberté d'expression, Me, Myself & I, Photo, Politique, religion, Société, Tunisie 2 Comments »

برا إنتخب و قرر مصيرك لا يستعبدك غيرك

ستة أيام بالنسبة للي في تونس وثلاثة أيام بالنسبة للي فالخارج، هذا إلي تبقى بش التونسي ينجم يمارس حقو وواجبو الانتخابي لأول مرة في إنتخابات حرة نزيهة و شفافة.

أول مرة بش يكون التونسي عندو الفرصة بش يمشي ينتخب من غير ما يعرف شكون الرابح.

أول مرة التونسي ماشي ينتخب من غير ما يكون خايف لا تصيرلو مشاكل.

أول مرة التونسي بش يمشي ينتخب و هو عارف إلي صوتو بش يتسمع.

أول مرة التونسي بش ينتخب و ماهمش بش ينتخبوا في بلاصتو.

أول مرة التونسي بش يساهم فعليا في تغيير الأشياء.

أول مرة التونسي بش يذوق مطعم الحرية والديمقراطية.

و لكن زادة، 

أول مرة التونسي بش يكون مسؤول على اختياراتو.

أول مرة التونسي بش يحس بثقل الخلوة و ثقل عواقبها.

أول مرة التونسي التونسي بش يخمم في والديه وفي صغارو وفي شنوا بش يبنيلهم و يعطيهم.

أول مرة التونسي بش يحاول يرى روحو مساهم في مشروع بلادو

و أول مرة التونسي بش يبني فعليا ليه ولغيروا

 لازم زادة نعرفو إلي المشهد السياسي التونسي تبدل برشة في ضرف صغير والإختيار بش يكون صعيب لبرشة توانسة.

قداش من حزب وقداش من برنامج وقداش من توجه ايدولوجي

قداش من تأثير وقداش من عمل الواحد بش ياخو بعين الاعتبار

قداش من كذبة ومن مناورة ديماغوجية الواحد لازمو يشوف

قداش من مقياس الواحد بش يعتمد بش يوصل لراي

ما عاد ما مازال بش الواحد يختار و يقرر شكون بش يمثلو فالمجلس التأسيسي، بش الواحد ما يندمش و بش ما نعاودوش نطيحو فالأغلاط إلي عملناها قبل وننساو الدكتاتورية والقمع والإستبداد.

بش ما نتحولوش من الحرية إلى القمع والإخضاع بإسم السياسة

بش ما نتحولوش من المواطنة إلى القمع والإخضاع بإسم الدين.

بش ما نتحولوش من شعب قدوة للخرين إلى شعب ضحكة عند لخرين

بش ما نتحولوش من شعب مثقف وواعي إلى شعب متداعي

بش ما نتحولوش من شعب مدني إلى شعب مكي (و زكية)

بش ما نتحولوش من شعب قاري إلى شعب قارين عليه

بش ما نتحولوش من شعب غول إلى شعب نعجة

كلمة وحدة انجم نقولهالكم : برا إنتخب و قرر مصيرك لا يستعبدك غيرك   

Partager l'article

Share to Google Plus

Moi j’ai trouvé mon étoile, et toi?

Chroniques, droits de l'homme, economie, Finances, insider, liberté d'expression, Politique, religion, Société, Tunisie 2 Comments »

A quelques semaines de la campagne électorale, le paysage médiatique et les réseaux sociaux tunisiens se sont transformés en un insoutenable brouhaha, me rappelant parfois les souvenirs que j’ai des grands marchés de la capitale.
Dans tout ce vacarme, je semble être un des rares à avoir choisi mon chemin depuis un bon moment déjà. Les voix se vendent et s’achètent tous les jours, les gens virent de bord 3 fois par jour et les partis semblent puiser leurs arguments de vente dans un ancien livre de J’ha. Oui, c’est vraiment l’image que j’ai. Entre casse-croutes et parfums de contrefaçon, entre les 200 000 et les 500 000 emplois promis, entre le paradis et les 72 vierges et le paradis sur terre et le iPhone pour tous, le tunisien est face à une diarrhée laide et qui pue. On dirait que c’est dans une caverne d’Ali Baba que ces gens vont puiser les ressources pour réaliser tous ces objectifs. Rien de réaliste, rien de concret, que des promesses qu’un être humain normalement constitué ne pourra pas croire.

Pour mon compte, je ne suis pas du genre à déroger à mes convictions, tant sur le plan politiques que sur le plan social et économique, j’ai donc opté pour le parti qui représente le plus mon idéologie et mes idéaux.
Ce même parti a lancé une initiative pour une alliance qui continue à défendre ces mêmes principes et fondements.

Le Pôle Démocratique Moderniste n’est donc pas un parti, mais une alliance populaire qui regroupe des partis et des indépendants de tous les bords, ce qui peut garantir et protéger  l’indépendance des électeurs et des militants.

Le PDM présente également un projet constitutionnel, social, économique et sociétal des plus crédibles, avec des étapes bien claires et des objectifs réalistes.

Le volet le plus important qui me rassure c’est l’existence d’actes et d’engagements qui font que les droits universels se transforment en droits constitutionnels, je cite l’équité, la dignité, l’humanisme, l’égalité totale entre toutes les tranches de la société, la démocratie, le modernisme, la liberté d’expression et le droit d’association.

Dans sa forme actuelle, et contrairement aux autres mouvements politiques, le Pôle Démocratique Moderniste met un terme au sacro-saint culte de la personne et à l’idée du maitre et guide suprême. Il n’y a pas de président, il n’y a pas de patron, et toutes les décisions sont prises par une décision collégiale qui émane d’une représentation large de toutes les composantes de l’alliance.

Pour ce qui est des garanties, depuis son lancement au mois de mai dernier, le pôle a jusque là tenu toutes ses promesses. Il a promis la parité au niveau des listes électorales, et il est le seul parti à avoir tenu sa parole. C’est aussi un des seuls partis à avoir soumis des listes pour toutes les circonscriptions électorales, démontrant ainsi son sérieux et son engagements à représenter tout le peuple tunisien.

Pour vous faire une idée sur le projet constitutionnel et sur le programme socio-économique, n’hésitez pas à aller sur le site du pole ou rejoindre la page Facebook.

Partager l'article

Share to Google Plus

Sana Hassainia entre en force à la Chambre des Communes

Canada, Chroniques, Politique, Québec, Société 2 Comments »

Nouvellement élue à la Chambre des Communes du Canada et représentant la circonscription de Verchères-Les Patriotes au niveau fédéral, Sana Hassainia, la ressortissante tunisienne militante pour le compte du NPD (Nouveau Parti Démocratique) fait son entrée parlementaire avec un discours qui ne manque pas d’audace, d’éloquence et de pertinence.

L’élue néo-démocrate rend hommage aux électeurs de Verchères-les Patriotes et critique le nouveau budget soumis par le gouvernement conservateur qui semble favoriser l’enrichissement excessif des institutions bancaires aux dépens de la qualité de vie des citoyens Canadiens. Il est à noter que la dette moyenne contractée par les étudiants tout au long de leurs cursus universitaires dépasse les 25 000 $.

La députée de Verchères-Les Patriotes à également abordé le problème du manque de médecins de famille au Canada, ce qui pousse les gens à s’amasser aux urgences, relevant ainsi le temps d’attente moyen à plus de 19 heures au Canada avec des pics atteignant les 20 h 24 à Val-d’Or au Québec. Le taux d’attente moyen tournait autour des 17h en 2008-2009 (15h20 en 2005).

Partager l'article

Share to Google Plus
WP Theme & Icons by N.Design Studio
Entries RSS Comments RSS Connexion